• Home  / 
  • Home cinéma
  •  /  Home-cinéma : les caractéristiques techniques à connaitre pour bien choisir

Home-cinéma : les caractéristiques techniques à connaitre pour bien choisir

caracteristiques home cinema

​Vous êtes un cinéphile averti et vous savez combien l’ambiance des salles obscure est spécifique. Si j’occulte volontairement la magie du lieu pour me borner à analyser leur structure technique je vais obtenir 3 éléments distincts : la pièce, l’image et le son.

Chez vous, à moins que vous n’ayez décidé de faire construire une pièce spécifique, vous devrez vous accommoder de l’existant en améliorant certains points : clarté, matériaux muraux, etc... Au niveau de l’image j’imagine que vous avez fait l’acquisition d’une télévision grand format ou peut-être même d’un vidéoprojecteur. Il ne vous reste donc plus qu’à vous équiper pour l’élément principal de toute installation : le son !

Oui, le son est l’élément primordial, celui qui magnifie les images et rend l’action vraiment stupéfiante. Imaginez ce que donnerait un film d’action dont le son serait joué sur un vieux transistor ?

C’est dans ce contexte vous avez décidé de l’acquisition d’un système home-cinéma. Mais dans la jungle des offres, des caractéristiques techniques et des notions techniques à connaître vous vous sentez un peu perdu. Je l’ai été aussi et c’est la raison pour laquelle je vous propose de cibler quelques unes des caractéristiques essentielles des home-cinéma afin de faire un choix en toute sérénité.

Vous êtes un cinéphile averti et vous savez combien l’ambiance des salles obscure est spécifique. Si j’occulte volontairement la magie du lieu pour me borner à analyser leur structure technique je vais obtenir 3 éléments distincts : la pièce, l’image et le son. Chez vous, à moins que vous n’ayez décidé de faire construire une pièce spécifique, vous devrez vous accommoder de l’existant en améliorant certains points : clarté, matériaux muraux, etc... Au niveau de l’image j’imagine que vous avez fait l’acquisition d’une télévision grand format ou peut-être même d’un vidéoprojecteur. Il ne vous reste donc plus qu’à vous équiper pour l’élément principal de toute installation : le son ! Oui, le son est l’élément primordial, celui qui magnifie les images et rend l’action vraiment stupéfiante. Imaginez ce que donnerait un film d’action dont le son serait joué sur un vieux transistor ?
C’est dans ce contexte vous avez décidé de l’acquisition d’un système home-cinéma. Mais dans la jungle des offres, des caractéristiques techniques et des notions techniques à connaître vous vous sentez un peu perdu. Je l’ai été aussi et c’est la raison pour laquelle je vous propose de cibler quelques unes des caractéristiques essentielles des home-cinéma afin de faire un choix en toute sérénité.

​La puissance

La puissance

​C’est une donnée importante, essentielle. C’est cette caractéristique qui va vous permettre d’adapter l’ensemble que vous choisirez à la pièce dans laquelle vous l’installerez. Dans ce domaine beaucoup de notions seraient à expliquer, des plus basiques aux plus techniques. Je vais simplifier la situation est la rendre intelligible pour nous, simples consommateurs avertis.

La puissance du système va être générée par un amplificateur et diffusée par des enceintes disposées dans la pièce. Les deux éléments doivent être choisis de concert. En premier lieu retenez que seule la puissance RMS est à prendre en compte, tout autre chiffre est inutile.

Pour vous aider, ne retenez simplement qu’un amplificateur avec 40W RMS par canal est suffisant pour une pièce moyenne. Choisissez toujours un amplificateur plus puissant que ne peuvent l’admettre les enceintes ( au risque de les détruire dans le cas inverse ).

C’est une donnée importante, essentielle. C’est cette caractéristique qui va vous permettre d’adapter l’ensemble que vous choisirez à la pièce dans laquelle vous l’installerez. Dans ce domaine beaucoup de notions seraient à expliquer, des plus basiques aux plus techniques. Je vais simplifier la situation est la rendre intelligible pour nous, simples consommateurs avertis. La puissance du système va être générée par un amplificateur et diffusée par des enceintes disposées dans la pièce. Les deux éléments doivent être choisis de concert. En premier lieu retenez que seule la puissance RMS est à prendre en compte, tout autre chiffre est inutile. Pour vous aider, ne retenez simplement qu’un amplificateur avec 40W RMS par canal est suffisant pour une pièce moyenne. Choisissez toujours un amplificateur plus puissant que ne peuvent l’admettre les enceintes ( au risque de les détruire dans le cas inverse ).

​La connectivité

La connectivité

​C’est un point important. Il vous appartient de déterminer ce que vous ferez avec votre système home-cinéma. En effet, si la quasi-totalité des appareils proposent une connectique HDMI, vous devrez vous assurer qu’ils en possèdent assez. Vous connecterez certainement téléviseur, box Internet, lecteur DVD ou Bluray, console de jeu, etc…

Vous devrez aussi veiller à ce qu’il intègre des ports USB pour vos disques durs notamment ou autres supports numériques. Une connexion réseau sera tout aussi importante si vous gérez des bibliothèques partagées, des NAS entre tous vos supports domestiques.

connections home-cinéma

Enfin, il devra offrir aussi des ports plus conventionnels : RCA, S-Vidéo ( 5 broches ), optique, composites ( 3 prises rouge, verte et bleue ). Il vous sera ainsi toujours possible de connecter un ancien support ou un ancien caméscope par exemple.

La dernière nouveauté intervient aujourd’hui au niveau des technologies sans fil. De nombreux systèmes intègrent des interfaces WiFi et Bluetooth. Cela pourrait servir pour les smartphones et tablettes ou certains partages à domicile. N’oubliez pas qu’il vaut mieux trop de possibilités que pas assez.

C’est un point important. Il vous appartient de déterminer ce que vous ferez avec votre système home-cinéma. En effet, si la quasi-totalité des appareils proposent une connectique HDMI, vous devrez vous assurer qu’ils en possèdent assez. Vous connecterez certainement téléviseur, box Internet, lecteur DVD ou Bluray, console de jeu, etc… Vous devrez aussi veiller à ce qu’il intègre des ports USB pour vos disques durs notamment ou autres supports numériques. Une connexion réseau sera tout aussi importante si vous gérez des bibliothèques partagées, des NAS entre tous vos supports domestiques. Enfin, il devra offrir aussi des ports plus conventionnels : RCA, S-Vidéo ( 5 broches ), optique, composites ( 3 prises rouge, verte et bleue ). Il vous sera ainsi toujours possible de connecter un ancien support ou un ancien caméscope par exemple. La dernière nouveauté intervient aujourd’hui au niveau des technologies sans fil. De nombreux systèmes intègrent des interfaces WiFi et Bluetooth. Cela pourrait servir pour les smartphones et tablettes ou certains partages à domicile. N’oubliez pas qu’il vaut mieux trop de possibilités que pas assez.

​Nombre d’enceintes et nombre de canaux audio

Nombre d’enceintes et nombre de canaux audio

​Le minimum lorsque l’on veut s’équiper sérieusement est de privilégier un système 5.1. En deçà vous restreindrez votre système à un usage hifi ou pour très petites pièces. « 5.1 » se traduit par 5 enceintes + 1 caisson de basses.

C’est le standard minimum pour qui veut profiter d’un son spatial et équilibré depuis un DVD HD. C’est avec ce format que vous entrez dans l’univers Dolby ou DTS. Avec un caisson de basse et une enceinte frontale, couplés avec 4 enceintes latérales et arrières vous constituez une sphère sonore dont vous, spectateur, serez le centre. C’est l’immersion totale !

Chaque groupe d’enceinte est dédié à une gamme de sons : ambiance, dialogue, sons périphériques et graves. Si vous le souhaitez, vous pourrez même aller plus loin avec des systèmes jusqu’au format 11.2. A chaque enceinte que vous ajoutez vous vous immergez un peu plus dans l’action.

Attention toutefois à la taille de votre pièce. En effet, inutile de surenchérir dans le nombre d’enceintes si votre pièce fait 10m2.

Le minimum lorsque l’on veut s’équiper sérieusement est de privilégier un système 5.1. En deçà vous restreindrez votre système à un usage hifi ou pour très petites pièces. « 5.1 » se traduit par 5 enceintes + 1 caisson de basses. C’est le standard minimum pour qui veut profiter d’un son spatial et équilibré depuis un DVD HD. C’est avec ce format que vous entrez dans l’univers Dolby ou DTS. Avec un caisson de basse et une enceinte frontale, couplés avec 4 enceintes latérales et arrières vous constituez une sphère sonore dont vous, spectateur, serez le centre. C’est l’immersion totale ! Chaque groupe d’enceinte est dédié à une gamme de sons : ambiance, dialogue, sons périphériques et graves. Si vous le souhaitez, vous pourrez même aller plus loin avec des systèmes jusqu’au format 11.2. A chaque enceinte que vous ajoutez vous vous immergez un peu plus dans l’action. Attention toutefois à la taille de votre pièce. En effet, inutile de surenchérir dans le nombre d’enceintes si votre pièce fait 10m2.

Présence d’un caisson de basse

Le caisson de basse est une unité à part entière. Elle ne diffuse qu’une gamme du spectre acoustique. Ces fréquences ne peuvent être émises par les enceintes normales. Elles nécessitent des membranes de grand diamètre pour développer de gros volumes d’air. Leur présence est à mon sens essentielle.

C’est le caisson de grave qui provoque l’effet « boule ventre », génère les vibrations infra-graves indispensables à une expérience immersive totale.

Le cas échéant vous vous exonèreriez d’une partie très importante de l’harmonique et perdriez en réalisme lors du visionnage d'un film.

Garantie

Comme pour la plupart des matériels haut de gamme, les systèmes home-cinéma sont conçus avec des composants de haute technologie. A ce titre, toute panne pourrait impliquer des dépenses très importantes.

Même si ce sont des appareils issus de grande marque et relativement résistants, il serait dommage de ne pas opter pour des garanties supplémentaires afin de palier à toute mauvaise surprise. Mieux vaut prévenir que guérir lorsqu’il s’agit d’appareils sur lesquels on a investi.

​Verdict ?

​L’acquisition d’un ensemble home-cinéma doit procéder d’une démarche réfléchie. Elle repose sur une réflexion sérieuse sur vos attentes et également sur les possibilités de mettre en place un tel système dans un environnement dans lequel vous évoluez déjà.

En toute connaissance de cause vous ferez un choix parfaitement adapté qui ne laissera pas sa place au hasard afin de transformer vos soirées cinéma en moments réalistes et puissants. Il ne vous restera plus qu’à préparer du popcorn.

L’acquisition d’un ensemble home-cinéma doit procéder d’une démarche réfléchie. Elle repose sur une réflexion sérieuse sur vos attentes et également sur les possibilités de mettre en place un tel système dans un environnement dans lequel vous évoluez déjà. En toute connaissance de cause vous ferez un choix parfaitement adapté qui ne laissera pas sa place au hasard afin de transformer vos soirées cinéma en moments réalistes et puissants. Il ne vous restera plus qu’à préparer du popcorn.